Béatrice MERMOD

Rédigé le 08/01/2019


L’Ikebana, l’art floral japonais, remonte à plusieurs siècles dans l’histoire du développement culturel du Japon. Il vit encore aujourd’hui, non seulement comme une tradition honorée par le temps, mais aussi comme un élément essentiel du monde moderne de l’art. Il joue un rôle dans la vie agitée de tous les jours. Il n’est plus réservé à ceux qui l’exercent au Japon, mais s’adresse aux femmes et aux hommes de toutes les nations et de toutes les professions.

L’Ikebana a également acquis un domaine d’expression très large. Autrefois conçu pour être vu sous un seul angle, il utilise maintenant l’espace, grand ou petit dans ses trois dimensions et peut être apprécié d’où qu’on le voit. Ce nouveau mode d’appréciation n’a cependant aucunement altéré les principes fondamentaux de cet art qui ont été établis au cours des siècles. Les saisons sont généralement représentées avec des feuillages ou des fleurs propres à tel ou tel moment de l’année. La beauté essentielle d’un bouquet d’Ikebana réside dans l’emploi des éléments les plus simples. Au Japon, on compte des centaines d’écoles différentes.

Pendant les Floralie's, nous représentons 2 écoles différentes : l’école Sogetsu et l’école Ichiyo.

L’école Sogestu a été fondé par Sofu TESHIGAHARA en 1927. Cette école utilise toutes sortes de matériaux et les met en valeur grâce à la créativité et la spontanéité individuelles. Ceci tout en respectant le schéma de base du triangle, dont les trois points symbolisent : le ciel, la terre et l’homme.

L'école Ichiyo fut fondée en 1937 par un frère et une soeur, Meikof et Ichiyo Kasuya. Ichiyo en fut la première présidente , son frère Meikof lui succéda jusqu'en 1983, puis fut nommé  l'actuel troisième Iemoto, Akihiro Katsya. L'école d' Ikebana Ichiyo vise à developper notre perception la nature à la fois inattendue et stimulante. L'interprétation personnelle et l'imagination sont considerées comme primordiales, chaque arrangement devrait être un miroir de soi-même . Ichiyo veut évoluer avec son temps tout en suivant son principe de base : "l'amour des fleurs et des gens "

La perfection des lignes, l’harmonie des couleurs, l’espace occupé et la forme sont très importants pour la réussite d’un Ikebana.

Nous créons des arrangements dans 2 vases différents :

Le Moribana : un arrangement dans un vase qui est large et peu profond. L’eau est très visible et on utilise un Kenzan (pique-fleur).

Le Nageire : un arrangement dans un vase qui est haut, sans Kenzan. On fixe le matériel à l’aide d’une branche fendue.

Toutes mes amies Ikebanistes présentes aux Floralie's sont heureuses de vous emmener dans un monde de douceur et de sérénité.